Dakar épicentre du virus : “Ils ont très mal analysé cette pandémie…”, selon Alcaly Diouf (Audio)

ParKhalil Kamara 

C’est le samedi 30 avril que le ministre de la Santé en a fait l’annonce. Le cas de Dakar inquiète. En effet, Abdoulaye Diouf Sarr alertait face à la propagation du coronavirus au Sénégal, particulièrement dans la capitale, “épicentre de la pandémie“. Alcaly Ben Mohamed Diouf, expert en marketing-Communication politique, invité de la rédaction de Sud-fm, ce week-end, a abordé la question.

Le retard…

Alcaly Diouf pense, à  propos de cette alerte du ministre de la Santé, “qu’il y a un gros retard à l’allumage, au démarrage à l’atteinte de la vitesse de croisière vers le pic de l’épidémie“. Et comme explication, l’expert de marketing-communication politique estime que nos autorités “ont très mal analysé cette pandémie…” Pour exemple, il cite les Etats-Unis, la France, entre autres…

Eva Mary Coll Seck pour gérer la pandémie…

Le gros problème, c’est la gestion d’une pandémie qui est, à la fois, médicale et scientifique. Moi, je pense que l’erreur du Président,  c’est qu’il aurait dû, tout de suite licencier ce ministre là et prendre un ministre comme Eva Mary Coll Seck qui avait eu à gérer… l’ Ebola… Parce que c’est une spécialiste de la question…

La France comparée au Sénégal…

Ici en France, Olivier Veran que le ministre de la Santé, a remplacé est aussi un médecin… Il y a eu des errements, des tâtonnements… Même des erreurs de communication par rapport aux masques… Parce que personne ne maîtrisait la question. Mais quand même, ils sont en train de bien gérer… La pandémie, au niveau des épidémies, est en train de se désengorger… Mais au Sénégal, c’est le contraire. Ils ont pris comme mesure le couvre-feu qui ne sert à rien du tout… La nuit, les gens sont chez eux. Il suffisait de fermer les bars, restaurants… et il n’y aurait personne. Et le port du masque aurait dû être obligatoire depuis longtemps, au Sénégal. Ils ont un gros retard…

Et pour rectifier le tir, l’expert a proposé aux autorités des pistes de gestion de cette pandémie.

Ecoutez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *